ACCUEIL

Lire la suite...ou La réparation de l'excision

13 mars 2008 

Essai - Préface du Docteur Pierre Foldès  

Des femmes ont excisé des fillettes. Le chirurgien, Pierre Foldes répare la mutilation. L'anesthésiste, Michèle Wilisch, et la sexologue, Frédérique Hédon, à l'écoute de ces fillettes devenues adultes, les accompagnent sur le chemin de leur reconstruction.

Marie-Noël Arras a recueilli leurs témoignages ainsi que celui de Mahoua Kone, temps fort, pour prouver, si besoin est, combien il est important d'informer sur la possibilité de réparer une mutilation qui touche aujourd'hui en France environ 60 000 fillettes selon le ministère de la santé !

Article sur la plume francophone

Paperblog

Feuilletez les premières pages

Lire la suite...Dirigé par Leïla Sebbar

Coordonné par Behja Traversac

Des fils racontent leur mère. Ils sont nés au Maghreb, dans des cultures, des langues, des religions différentes. De 1930 à 1990, plus d'un demi-siècle d'histoire et de cultures du Maghreb à travers des portraits de mères. Ecrivains, universitaires, historiens, journalistes, éditeurs, philosophes, psychanalystes... les fils dessinent, s'adressant parfois à elle, la figure réelle et symbolique d'une mère courage, mère louve, mère totem.

La mère des fils.

Rencontres

Lire la suite...

septembre 2009

 

Dominique Godfard et Christiane Aguiar  passent en revue les thèmes, grands et petits, qui ont jalonné leur existence et autour desquels se sont articulés leurs vies affective et professionnelle, leurs rapports aux autres, à l'argent..., et au vieillissement. En effet, à elles deux, 150 ans !

 

Voir l'article de Cécile Oumhani !

 

 

 

Lire la suite...Texte et aquarelles de

Catherine Rossi

Avril 2009

Dans ce livre Catherine Rossi, aquarelliste et écrivaine tente de faire le portrait d'Alger, un portrait qu'elle-même dit impossible... Amoureuse de la ville d'Alger, elle la regarde de tous côtés, elle la sillonne de long en large, de bas en haut, revisite son passé et projette son futur. Elle nous parle aussi bien de la vision des peintres, des écrivains, des chanteurs, des poètes ou des mystiques que de celle des architectes et des politiques.

feuilletez les premières pages

Lire la suite...

Direction Behja Traversac
Préface Ahmed Ben Naoum

Au Sahara, plus loin que le Sahara...

Images et mots du désert. Détours et ruses pour croire qu'il est là et, parce qu'il  n'est pas là où on l'attend, on le dirait sacré. Leïla Sebbar

Sortilèges Sahariens allège le monde de cette fin d'année et nous élève. Karima Berger

Ce livre est enchanteur ! Djilali Bencheikh

Un livre magnifique ! Un ravissement ! Les photos, rares, parce que ce ne sont pas celles que l'on voit habituellement, et puis les textes... Quel plus beau cadeau !  Catherine Rossi

Oui c'est un beau livre dont votre maison peut être fière. Tahar Bekri

C'est vraiment un très beau livre ! Alice Cherki

Votre livre sur le désert est vraiment magnifique. La maquette est très réussie et la couverture très poétique. Alain Vircondelet

Tout lecteur sera envahi par le bruissement de l'air saharien et gagnera le repos devant tant de beauté. Ce livre est une leçon de philosophie à portée de pupille et d'oreille. Benamar Médiene

Lire la suite...

Photos et textes
de
Ourida Nekkache

Préface de Najet Khadda 

Les déserts sont, restent, la réserve où, latent, le sens rêve en attendant d'émerger à la lumière. [...] Le désert comme nostalgie du sens qui le précède.
Mohammed Dib, catalogue Khadda, 1994


L'Algérien porte le désert en lui et avec lui.
Mohammed Dib, L'arbre à dires, 1998


À elles seules ces deux citations de Dib pourraient tenir lieu de préface au livre de Ourida Nekkache. De préface et peut-être aussi de justificatif si tant est qu'il faille se justifier d'ajouter un titre aux titres innombrables de la bibliothèque du désert.

Lire la suite...

Comment et pourquoi la burqa s’invite-t-elle dans le débat politique et social français ?

Pourquoi des personnes vivant dans un pays laïc, où les femmes revendiquent la parité des droits et des devoirs entre les sexes, éprouvent-elles le besoin de soustraire leur corps et leur visage aux yeux de leurs concitoyens ?

 

Pourquoi des femmes nées dans un pays laïc, ouvert, choisissent-elles de s’extraire des usages du vivre ensemble ?

Lire la suite...

 Edition en poche de ses conférences 


S'il suffisait de définir ou de redéfinir des valeurs pour vivre ensemble et conduire sa vie,  il y a longtemps que cela se saurait car ce ne sont pas les systèmes de valeur qui manquent : religions, philosophies, idélologies en proposent à foison. Le problème se situe ailleurs, c'est sur l'homme, sur chacun de nous que s'appuient les valeurs, c'est de nous qu'il dépend qu'elles ne soient pas impostures.

C'est parce que Claude Ber articule la littérature, la poésie - qui sont présence au monde - et la réflexion sociale, que ce livre est d'une importance particulière...

Lire la suite...

ou Le regain de la peinture orientaliste

Immortalisant Bou-Saâda et une Algérie disparue, la palette chatoyante de Dinet (1861-1929) a séduit puis lassé : rejet, oubli ont remisé ses toiles, comme celles d’autres peintres orientalistes, dans les greniers et les réserves de nos musées d’Occident. Pourtant, ses œuvres battent aujourd’hui les records des ventes aux enchères : musées et particuliers, particulièrement du Moyen-Orient, lui assurent une cote jamais égalée.

Feuilletez les premières pages