Entière

le . Publié dans Collection D'un espace, l'autre

Entière ou la réparation de l'excision, par Marie-Noëlle Arrasou La réparation de l'excision

13 mars 2008 

Essai - Préface du Docteur Pierre Foldès  

Des femmes ont excisé des fillettes. Le chirurgien, Pierre Foldes répare la mutilation. L'anesthésiste, Michèle Wilisch, et la sexologue, Frédérique Hédon, à l'écoute de ces fillettes devenues adultes, les accompagnent sur le chemin de leur reconstruction.

Marie-Noël Arras a recueilli leurs témoignages ainsi que celui de Mahoua Kone, temps fort, pour prouver, si besoin est, combien il est important d'informer sur la possibilité de réparer une mutilation qui touche aujourd'hui en France environ 60 000 fillettes selon le ministère de la santé !

Article sur la plume francophone

Paperblog

Feuilletez les premières pages

"Je suis vide... Je ne suis pas une femme... J'ai honte de mon corps."

"Toutes mes amies, à qui j'en ai parlé, veulent l'opération pour être entières." 

"J'ai l'impression d'avoir rompu une chaîne... J'ai choisi mon destin."

 

Ce livre sur le thème de l'excision et de la possibilité de réparation est important pour toutes personnes concernées par les violences faites aux femmes et en particulier les mutilations génitales féminines. Il s'adresse aux femmes excisées et à toutes personnes en contact avec ces femmes pour des raisons professionnelles (médicales, sociales...) ou familiale. En France, sur 60 000 fillettes concernées plus de 30 000 sont menacées de l'être malgré la loi l'interdisant. Le ministère de la santé a décidé d'appliquer la Tolérance zéro et pour cela de tout mettre en œuvre.

Dans le plan banlieue, le problème de l'excision est à l'ordre du jour. La prévention est primordiale ! Pour les autres, il n'est pas trop tard, peu de personnes savent que la réparation est possible.

Ce livre, par ces témoignages et ces informations pratiques, présente pour la première fois le problème dans sa globalité.(avant, pendant et après). Il a le soutien du Dr Pierre Foldes, le chirurgien urologue qui a développé et pratique la réparation chirurgicale de l'excision. Il l'a préfacé.

Découvrez un blog qui parle du livre 

Détails

Des femmes ont excisé des fillettes. Le chirurgien, Pierre Foldesrépare la mutilation. L\'anesthésiste, Michèle Wilisch, et la sexologue, Frédérique Hédon, à l\'écoute de ces fillettes devenues adultes, les accompagnent sur le chemin de leur reconstruction.

978-2-914467-49-0
6,00 €


Voir le produit dans la boutique

 

Version téléchargeable format PDF

Prix : 2,40 € TTC

Télécharger

  

Sommaire

Préface par le docteur P. Foldes

Les stigmates de la barbarie

Paroles recueillies :

Mahoua Kone : Maintenant, je suis entière

Dr M. Wilisch, anesthésiste : Ouvrir la voie aux mots

Cueilli sur un blog : Papillon 

Dr  F. Hédon, sexologue : Vers la connaissance de soi

"Ce docteur qui fait des miracles..."

En savoir plus :

Exciser : où ? pourquoi ? comment ? qui ?

Mutilées, blessées, marquées...

Réparées !

Protégées ?

Ce que disent  les lois         

Ce que font des femmes et des hommes

Tolérance zéro ?

Loundja, nouvelle

Quelques livres, quelques films

Quelques adresses utiles

Presse

entier-gazette.gifLa Gazette- mercredi 8 mai 2008

Il faut le dire haut et fort : on peut réparer l'excision, cette mutilation rituelle du clitoris encouragée par certaines cultures africaines. La Montpelliéraine Marie-Noël Arras fait le point sur la technique chirurgicale développée par l'urologue Pierre Foldes à St Germain-en-Laye. À travers des témoignages elle raconte le ressenti des femmes avant pendant et après l'opération. Le thème n'est pas anecdotique : l'excision, même si elle est interdite sur le territoire français, concerne 60 000 fillettes dans l'hexagone. Outre la région parisienne, les hôpitaux de Nantes, Angers, Marseille, Rouen et Poitiers sont en train de mettre en place  des unités d'intervention.  Entière ou La réparation de l'excision, Marie-Noël Arras, 127p. 6€ Ed Chèvre-feuille étoilée


Radio Orient : La réparation de l'excision par Djillali Bencheikh

Parmi les blessures aussi bien physiques que psychologiques subies par de nombreuses femmes à travers le monde l'excision représente encore un traumatisme trop souvent méconnu.

Le phénomène n'est pas limité aux lointaines contrées du Tiers Monde notamment africaines.

En France le problème pourrait concerner plus de soixante mille fillettes nous apprend Marie-Noël Arras dans son petit ouvrage au format mini guide de survie, publié aux Ed. Chèvre-feuille étoilée.

Le titre est à la hauteur de la problématique posée :

Entière ou La réparation de l'excision.

Car il s'agit bien là de réparer, de recoudre et surtout de reconstruire fibre après fibre les éléments d'un être déchiré mentalement et physiquement.

L'auteur fait d'ailleurs intervenir le docteur Pierre Foldes  qui dans sa préface parle d'écoute et de main tendue.

Après un long retour des pratiques à travers le temps et l'espace le praticien en arrive à la situation actuelle : L'excision et les mutilations sexuelles féminines perdurent  dans des niches ethniques et rejoignent les crimes non dénoncés comme le viol ou l'esclavage. Heureusement, nuance-t-il, depuis quelques décennies des prises de parole courageuses et des initiatives citoyennes ont commencé à faire émerger un mouvement de refus.

Le docteur cite l'exemple de femmes en Afrique sub-saharienne qui ont récemment désigné leur sexe mutilé et accepté de parler de leur souffrance.

Ces mutilations peuvent désormais être réparées : 2500 interventions ont été menées précise le docteur avec un taux de réussite de 80 pour cent. Le processus de récupération est mené grâce à un travail d'accompagnement sexologique.

L'excision touche environ 130 millions de femmes à travers le monde déplore Marie-Noël Arras qui publie les témoignages de personnes qu'elle a rencontrées.

Déplorer, dénoncer, oui mais il faut passer d'urgence au stade de la réparation. C'est là qu'elle découvre le livre chez Albin Michel du docteur Pierre Foldes.

Premier témoignage celui de Mahoua Kone. Devant les questions pressantes de Marie-Noël Arras qui touchent bien sûr au plus intime de l'écorchure elle hésite puis raconte le complot familial qui la fait se retrouver derrière un enclos en compagnie de plusieurs autres filles. Ce qu'elle regrette le plus c'est le comportement et la complicité passive de sa mère. Elle a participé à la conjuration sans la prévenir elle qui jusque là lui donnait de précieux conseils dans toutes les circonstances de la vie.

Et si, grâce à l'opération du docteur Foldes elle a récupéré son intégrité physique, elle n'a jamais pu dépasser cette trahison primale venue de la famille et surtout de celle qui incarne le lieu géométrique de la tendresse, la mère.

En fin d'ouvrage l'auteur propose un digest de ce que prévoient les lois en la matière et informe sur les hommes et les femmes qui sont à l'écoute des femmes mutilées. 

Tags: TELECHARGEABLE