Les éditions dédient ce site à toutes les femmes qui n’ont cessé de nourrir la revue Etoiles d’Encre de leurs textes, leur poésie, leur art, la chaleur de leur solidarité et de leur indulgence

 

Tumultesen librairie le 8 février

En 1942 Hans, jeune antifasciste berlinois en fuite, rencontre Jeanne, broyée par la mort de son frère, à l’asile de Saint-Alban en Lozère. Ensemble, ils entrent en résistance, vivent trois ans dans le maquis, s’aiment en toute clandestinité et disparaissent.

En 2015, Constance, leur arrière-petite-fille veut comprendre pourquoi depuis 3 générations les femmes de la famille ont pris la fuite… Où est partie Jeanne le jour des 3 ans de sa fille Elsa ? S’est-elle perdue dans les rochers comme la famille veut le croire ? A-t-elle rejoint Hans ?

Constance erre dans Berlin et s’y perd. Est-ce encore possible de retrouver des traces et surtout la sérénité ? Résister à la folie des hommes, à sa propre folie, résister à la croyance familiale et vivre au-delà de ce qui est écrit…

Feuilletez les premières pages

Nouveauté : Une collection. Deux visions.

"D'une fiction l'autre" ouvre une nouvelle ère : un objet-livre sobre et sans illustration laissant au texte seul la responsabilité de porter la force d'une histoire qui fait écho au quotidien...

en librairie le 9 janvier 2017

Il a déchiré l’enveloppe, déplié le papier. Il n’y avait pas grand chose d’écrit. Juste : « Maman, je pars en Syrie ».

Une mère se remet en question face à la fuite de sa fille partie faire le djihad. Aurait-elle pu voir les signes de radicalisation et intervenir à temps ?
Dans une lettre ouverte adressée à sa fille, elle raconte son passé et son présent. Serait-elle quand même partie si elle avait su ce que sa mère a vécu ?
Entre les souvenirs douloureux de sa jeunesse au Maroc et l’attente du retour éventuel de sa fille, cette mère cherche à comprendre l’incompréhensible.

Ce roman interroge sur le sentiment de culpabilité et dénonce les écueils du manque de communication entre les parents et les adolescents qui par opposition ou par recherche d’un idéal se radicalisent. Il dénonce aussi le sort réservé à certaines petites filles pauvres au Maroc ainsi que la violence des rapports hommes/femmes.

Feuilletez les premières pages et découvrez cette critique enthousiaste

Tchernobyl 30 ans après en librairie le 8 novembre

1986, “accident nucléaire” à Tchernobyl.

2016, 30 ans après deux témoins se souviennent :

L’une, Dacha, oubliée de la nuit, qui comme chaque soir scrute les étoiles dans le ciel de Tchernobyl. Avec Mitia, son époux, Fédia et Verotchka leurs amis, ils avaient refusé de partir comme les autorités l’exigeaient.  Ils sont restés seuls pour toujours.

L’autre, Macha, sa fille, infirmière, qui a très vite compris ce qui se passait et a dérobé un flacon d’iodure de potassium juste pour son mari, ses enfants et elle.

Feuilletez les premières pages et découvrez ces critiques

Transgressionsen librairie le 15 octobre

Qu'est-ce que transgresser ? Les dictionnaires sont unanimes sur sa définition : « Action de transgresser une loi, un ordre, un interdit… violer », mais une définition est loin de la pratique réelle des sociétés.

Comme on le constate dans ce numéro, la transgression ne s’écrit pas que dans le drame. N’est-elle pas, presque toujours, une manière d'élucider l’énigme des relations humaines ? L’existence même de cette revue, la maison qui la porte et les femmes qui s’en sont emparées, témoignent, avec humilité et fierté, de la nécessité de ces demeures sans entraves où chacune essaie, par l'écriture ou par l’art, de trouver une marge commune d’avenir. En les destinant uniquement à la parole des femmes, nous transgressions la si prégnante domination masculine. Nous nous insurgions contre les silences de bien des femmes… que rompt superbement ici, Djamila Benhabib par son adresse "aux étudiants de sciences po".

En ouverture, nous publions une petite mais significative liste de femmes qui, depuis la nuit des temps, n’ont jamais eu peur de jeter par-dessus bord, les interdits qui leur étaient imposés.

Nous transgressons ici, à nos habitudes : pas d’artiste pour ce numéro, aucune n’ayant fait consensus, mais une invitée. Fanny Steib se définit comme créative, plutôt qu’artiste. Elle est d’abord enseignante et doctorante en lettres. Les collages, photographies, textes, sont pour elle des moyens d’expression permettant de partager une perception du réel, ou de créer des lignes de fuite vers l’imaginaire. Autant de médiums pour s’évader d’un corps devenu contraignant par la maladie.

Feuilletez les premières pages

et les toutes premières pages du dossier

Cri de Janine Phamen librairie le 8 septembre

Janvier 1979, les Vietnamiens viennent libérer le Cambodge du règne des Khmers rouges.

Cri exprime la peur, mais surtout le désir de vivre.

D'une plume documentée, incisive et précise, l’auteure écrit l’horreur avec la plus grande douceur et nous entraîne sur les pas de deux êtres séparés : une petite fille et son père.

Elle déploie sous nos yeux un paysage luxuriant où se côtoient la misère la plus grande et l’humanité toujours présente des Cambodgiens.

Cette fiction, semée de poésie, de rêves et de symboles, retrace comme un voyage initiatique la terrible histoire vécue par ce peuple.

Feuilletez les premières pages !

Ou écoutez le premier chapitre.
 

 

 

canimondeen librairie le 8 mai

Les problèmes soulevés par l’éducation au 21ème siècle ont plongé la société dans le chaos. 
Au 22ème siècle le Canimonde a trouvé une solution : les fonctions de procréation et d’éducation sont retirées aux individus. Ils n’ont plus d’enfants, mais des chiens.
Certains scientifiques les modifient même génétiquement pour leur transférer une certaine «  humanité  ». Mais les Antichiens s’organisent. 
Un jour de Noël à Montpillier, sous leur influence, Alex Trouille bascule dans la marginalité.
Le Canimonde vit-il ses dernières années ?
Dans la veine de 1984 et 2084, l’auteure, dans cette fiction à la fois drôle, satirique et tragique imagine une société totalitaire, niant son passé, qui va exploser de l’intérieur...
Feuilletez les premières pages !      ou écoutez-les !


 

couv les moissons rectoen librairie le 8 mai

Un vieil homme, Ben, meurt dans le foyer de travailleurs immigrés dont il partageait la vie. Personne ne connaissait son passé pas même son ami, Aksyl. Il ne reste de lui que quelques objets et un manuscrit.

Guilhem Pavel, élu au conseil municipal de Villeneuve-lès-Maguelone a souvent enterré des SDF.  Après avoir lu le manuscrit, il ne se résout pas, cette fois, à enterrer cet homme “comme ça, comme s’il n’avait jamais vécu”. 

Avec son écriture limpide, tour à tour poétique et triviale, Nathalie Bénézet s’interroge sur l’absence,  ce qu’elle contient, ce qu’elle freine, ce qu’elle fait éclore...
Feuilletez les premières pages ici.  ou écoutez-les !

Sélection du Prix Méditerrannée des Lycéens 2017 en Occitanie !

 


 

La belle soeur de Victor H.en librairie le 8 avril

Le portrait de Julie Duvidal de Montferrier, comtesse Hugo, ingénieusement campé par Caroline Fabre-Rousseau, est celui d’une femme accomplie dans sa plénitude d’artiste et sa plénitude de femme.

L’auteure ressuscite non seulement l’art d’une peintre authentique, l’histoire de sa famille originaire du Languedoc et ruinée par la Révolution, mais aussi l’ambiance artistique, politique et sociale de la riche période romantique du XIXe siècle. Les pages de ce livre nous plongent dans la profusion créatrice de ces années marquées pourtant de bouleversements, de crises, d’exils et de drames innombrables. Mais la figure de Louise Rose Julie Duvidal en sort grandie par les épreuves, joyeuse, revigorante, indéniablement inventive, elle, la seule peintre à avoir, encore aujourd’hui, un tableau accroché depuis deux siècles à l’Assemblée Nationale.
Un livre brillant et érudit, qui se lit d’une traite et irrigue, de mille façons, notre imaginaire.

Feuilletez les premières pages

et cet extrait du Chapitre "Premier salon".

Ecoutez l'auteure vous en parler

 

Recherche cadavre exquisen librairie le 8 avril

Un ténor du barreau est retrouvé mort dans son bureau. Mia Schmetz, jeune avocate obsessionnelle et déjantée, débute sa carrière au cabinet Cerdant-Ménard et associés. Elle qui a toujours rêvé de découvrir un cadavre répondant à de hautes exigences esthétiques est révoltée par la vision de son patron assassiné. La position grotesque dans laquelle il a été abandonné signe de la part de l’auteur un manque de goût impardonnable. Ainsi décide-t-elle de mener l’enquête, avec une obstination et une inconscience qui lui font parfois frôler les catastrophes. Mais jamais perdre son sens critique ou son humour.
Feuilletez les premières pages !    ou écoutez-les !
 


 

COMMERCIAL & PRESSE

 

DIFFUSION

 

COMMANDES

A propos

Chèvre-Feuille étoilée est une édition française à vocation méditerranéenne à sa naissance, elle s'inscrit désormais dans le monde. Elle essaie de diffuser ses ouvrages ailleurs qu'en France. Elle est depuis le début diffusée en Algérie. Notre projet est de la porter dans d'autres pays, et d'autres continents où elle a déjà mis le pied...


+ d'infos

chevre-feuille.fr